Adulte et surdoué, une situation complexe

Adulte HPI, HP, adulte surdoué… Doté de capacités intellectuelles supérieures à la moyenne, ces adultes à haut potentiel ne l’exploitent pas toujours avec efficience, par méconnaissance ou par manque de confiance en eux. Traités comme des machines à haut rendement, rejetés par le milieu professionnel, le surdouement n’est pas systématiquement un gage de réussite. Et pourtant ! Voici quelques informations qui vous aideront à mieux appréhender ces personnes passionnantes et très sensibles.

Un public à haut potentiel qui ne s’adapte pas à un moule

Bien souvent, les adultes à HPI ont des difficultés à gérer leurs différences et se trouvent en échec dans le monde du travail. Les mentalités commencent à évoluer et à comprendre que tous les individus ne sont pas identiques : il est primordial de comprendre pourquoi certaines personnes n’arrivent pas à s’adapter à un environnement professionnel standardisé, qui exploite leurs capacités ou les écrasent au lieu de les faire s’épanouir. Heureusement, des formations pour les adultes surdoués se développent afin de les aider à réorienter leur carrière, ou à comprendre qu’ils possèdent un potentiel unique.

Notre société ne met en exergue que la réussite professionnelle, financière, les carrières éclatantes ou encore une réputation clinquante… Mais la richesse de certaines personnes ne peut pas se mesurer à l’aune de ces critères. Les adultes à haut potentiel sont dotés d’un ressenti différent, subissent un rythme qui ne leur est pas adapté et se heurtent à des incompréhensions.

Des capacités inexploités

Est-il enfin possible que notre société comprenne que certains adultes soient dotés de hautes capacités, mal exploitées mais intéressantes ? Curiosité et sincérité sont l’apanage des adultes à hauts potentiel, comme le souligne La Dépêche dans son article toujours d’actualité. Les adultes HPI possèdent un QI très élevé mais leurs capacités hors norme ne s’arrêtent pas à de simples chiffres. De nombreuses qualités les rendent particulièrement intéressants dans le milieu professionnel :

  • très curieux et avides d’apprendre : ils questionnent et sont souvent capables d’assumer une grande quantité de notions en peu de temps.
  • attaché à la recherche de la perfection : ils ont besoin de savoir qu’ils ont fait du mieux possible, questionnent les process, optimisent les tâches pour un travail toujours plus précis.
  • capables de se concentrer et de mémoriser aisément des domaines très variés.

Mais ces capacités sont souvent mal utilisées par son environnement personnel ou professionnel… voire rejetées par l’adulte HPI lui-même. En effet, les adultes surdoués sont des personnes qui ont souvent une grande mésestime d’eux-mêmes. Ils ont peur d’eux-mêmes, car ils ont des difficultés à maîtriser leurs compétences. Ils sont plutôt solitaires et évitent la foule.

L’adulte à haut potentiel est hypersensible. Il est capable de comprendre les émotions des autres et d’anticiper les pensées de son entourage. Il cherche à aider les autres et à s’adapter à son environnement, sans toutefois y arriver. Il peut aussi s’enfermer dans un monde qui ne lui conviendra jamais et risque de finir par le mettre vraiment en souffrance. Ces personnes très sensibles sont souvent sujettes au burn-out ou sont manipulées par des personnes qui veulent les exploiter.

Adulte HPI : comment faire face aux difficultés ?

Le surdouement peut être très difficile à vivre pour certaines personnes. Perçue comme un défaut, l’adulte surdoué possède une personnalité atypique qui dérange une société qui a des difficultés à faire face à la différence.

Et pourtant, la surdouance peut devenir une force si on adopte une autre façon de penser :

  • Accepter d’être différent mais aussi d’être unique.
  • Prendre conscience de son besoin de perfectionnisme et apprendre à le modérer.
  • Prendre confiance lors de formations spécifiquement conçues pour les personnes HPI.
  • Changer de travail, en prenant en compte ses propres capacités.
  • Utiliser son intelligence performante en la guidant et en la structurant mieux.
  • Trouver une vraie confiance en ses capacités exceptionnelles.
  • Savoir que l’on est capable de rebondir.
  • Prendre en considération qu’il est possible d’aider les autres sans toutefois s’oublier soi-même.